Trafic d'armes : 4 ans de prison pour Stéphane Hains

Arme à feu ISTOCK ipopba

L'un des responsables d'une partie du trafic d'armes au Centre-du-Québec écope de 4 ans de prison.

Selon La Nouvelle-Union, en soustrayant la détention préventive, il reste un peu plus de 3 ans à purger à Stéphane Hains de Victoriaville.

En début d'année, l'homme de 50 ans a plaidé coupable à des accusations de trafic d'armes, de vol de moins de 5 000$ et de non-respect des conditions de probation.

Il fait aussi face à 3 accusations d'avoir eu en sa possession, en vue de les céder, des armes prohibées.

Outre la peine de prison, Hains se voit interdire la possession d'armes pour 10 ans et devra fournir un échantillon d'ADN.

Il a été arrêté en novembre 2019 suite à une opération de l'Équipe des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé de Drummondville.

La perquisition menée dans un logement de Victoriaville a permis aux policiers de mettre la main sur 5 armes à feu, 3 armes à impulsion électrique, des munitions et une somme de 16 800$.