Un Drummonvillois avoue des crimes sexuels

Justice

Un Drummondvillois a reconnu partiellement avoir commis du leurre informatique d'enfant. Pascal Veilleux avait été appréhendé pour des gestes commis en septembre et octobre 2018 à St-Amable et Drummondville.

Leurre d'enfant : acte criminel qui interdit à un adulte de communiquer avec un mineur en vue de commettre une infraction d'ordre sexuel.

Le quadragénaire a aussi plaidé coupable dans d'autres dossiers à des accusations de contacts sexuels et possession de pornographie juvénile. Un arrêt conditionnel a été prononcé sur les accusations d'agressions sexuelles. Sa sentence devrait être prononcée le 15 novembre prochain dans cette affaire.

Veilleux a déjà eu des démêlés avec la justice alors qu'il avait été condamné en 2006 pour une affaire de possession et production de pornographie juvénile en plus d'un dossier d'agressions sexuelles en 2007.