Une saison touristique estivale surprenante dans le grand Drummond


Festival de la poutine 2022 (Frédéric Côté)

La saison touristique estivale aura surpris certains observateurs dans le grand Drummond. 

Des attractions touristiques ont connu une légère baisse d'achalandage, mais plusieurs festivals, événements et autres activités ont enregistré une augmentation.

On a qu'à penser à l'achalandage record au Festival de la Poutine, aux 5 000 visiteurs au Drummond en bière et à l'immense succès de la pièce Le Dîner de cons à la Maison des Arts Desjardins de Drummondville qui a été présenté à guichet fermé. Plusieurs autres événements ont même retrouvé les résultats de 2019, soit avant la pandémie.

Les hôtels et campings ont aussi affiché des taux d'occupation exceptionnels dans les derniers mois.

Diminution pour les attraits, mais...

De légères diminutions ont cependant été observées pour certaines attractions comme Extéria (ancien Arbre en arbre) et le Village québécois d'antan.

«Avec la hausse de l'inflation, du prix de l'essence et des taux d'intérêt, les gens étaient présents. Beaucoup de Québécois qui avaient bien de l'argent, car ils n'ont pas pu faire leurs vacances qu'ils faisaient habituellement pendant deux ans, sont tous sortis. Somme toute, on s'en tire vraiment très bien dans le contexte», estime Yannick Gamelin, directeur général de Tourisme et grands événements Drummondville.

Avenir aussi promotteur

On s'attend toutefois à ce que les visiteurs soient de retour l'an prochain, surtout les touristes étrangers qui évitaient le Québec et le Canada en raison des mesures sanitaires associées aux vols d'avions,  mais qui sont maintenant levées.

D'autres événements sont aussi à venir cet automne dans le grand Drummond, notamment le plus près dans le temps, soit la première édition du Festival Trad-Cajun ce week-end au parc Woodyatt de Drummondville.