Vandalisme répété dans la campagne drummondvilloise

Yves Grondin - pancarte vamdalisée

Les pancartes électorales sont souvent vandalisées, mais il semble y avoir davantage de dommages cette année dans la campagne drummondvilloise. Les messages sont virulents et les actes ciblés, au-delà des moustaches ou des lunettes que l'ont voit s'ajouter plus régulièrement.

Des candidats confirment avoir été visés par des actes de vandalisme depuis le début de la campagne électorale à Drummondville.

Le plus récent serait un message haineux sur une pancarte de Yves Grondin, candidat comme conseiller municipal dans le district 8. Les mots "Parasite systémique" ont été ajoutés au cours des derniers jours. Le principal intéressé nous a confié qu'il qualifie ce geste de regrettables alors que certains de ses proches ont dit craindre pour sa sécurité.

Yves Grondin :
"Des attaques du genre sont condamnables ! Ça peut aussi décourager les citoyens à s'impliquer en politique. Jamais il ne faut laisser place à l’intimidation. (...) J’ai décidé de laisser ma pancarte en place, comme témoignage de ce qu’il ne faut pas faire."

DES GESTES CIBLÉS ET MINUTIEUX

La candidate dans le district 4, Carole Léger, a aussi été la cible de vandales dans les dernières semaines notamment par du découpage minutieux de ses yeux ou de son visage entier sur certaines de ses pancartes alors que d'autres ont été carrément volées.

Gracieuseté - Carole Léger

Une structure au parc Sainte-Thèrese a aussi été détruite et remplacée depuis.

Carole Léger :
"Pour moi c'est de l'intimidation et ça ne m'empêchera pas de continuer. (...) J'essaye de ne pas trop chercher à savoir qui a fait ça afin de garder mon énergie sur les rencontres avec les citoyens qui sont en majorité très polis et courtois. "

 

MENACES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

À l'ère des réseaux sociaux, plusieurs candidats indiquent recevoir des menaces et des commentaires désobligeants de manière assez régulière.

La candidate à la mairie de Drummondville, Stéphanie Lacoste, a aussi dénoncé la situation :

 

Les deux autres candiats à la mairie, Alain Carrier et Othman Bouattour, se sont aussi joints au mouvement de dénonciation pour condamnes ses nombreux gestes de vandalisme.

Le vote par anticipation se déroulera ce dimanche et lundi alors que les élections générales se tiendront le 7 novembre prochain.