Aucune trace de la COVID-19 avant le 20 février en Estrie

Tubes laboratoire - IStockphoto CR Nordroden

Le coronavirus n'était pas présent en Estrie en début d'année.

C'est la conclusion à laquelle en arrive une équipe de recherche du CIUSSS de l’Estrie - CHUS et de l’Université de Sherbrooke qui a analyé les échantillons respiratoires, prélevés entre le 1er janvier et le 20 février sur des patients dans lesquels on avait recherché le virus influenza.

Aucun cas de la COVID-19 n'a été  trouvé dans les 1440 tests diagnostiques rétrospectifs effectués.

Cependant, ces analyses n’excluent pas que la COVID-19 ait pu circuler quelques jours avant le premier cas diagnostiqué le 12 mars en Estrie, puisque les chercheurs  n’avaient pas accès aux spécimens avant cette date.

"Nous pouvons dire avec certitude que le nouveau coronavirus ne circulait pas en Estrie entre le 1er janvier et le 20 février 2020. Les indications cliniques pour les deux tests, soit la fièvre et/ou la toux, sont très similaires. Nous pouvons donc penser que nous aurions trouvé le SARS-CoV-2 dans ces prélèvements s’il avait circulé chez nous durant cette période." - Dr Alex Carignan microbiologiste-infectiologue au CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

 

 

Encouragez vos marchands locaux en visitant notre section spéciale Achetez local !