Courir des milliers de kilomètres pour les victimes de violence conjugale

Des kilomètres pour Elles

Des étudiants en Techniques policières du Cégep de Sherbrooke se mobilisent, afin de sensibiliser la population à la violence conjugale.

Dans le cadre d’un cours et face à la recrudescence des cas de féminicides au Québec depuis le début de l’année, les 18 étudiants ont lancé le projet « Des kilomètres pour Elles »

« La Technique policière fait un effort continu pour nous sensibiliser aux différentes causes. À la dernière session, nous avons eu une conférence de l’Escale de l’Estrie […] de trois heures sur le sujet de la violence conjugale. D’emblée, on est très sensibilisé », explique Carolanne Daigle, étudiante à la technique.

L’initiative se décline en trois volets. En plus d’éduquer et d’informer la population sur cette cause, les futurs policiers se sont donné pour objectifs d’amasser 6 000 $ qui seront remis à l’Escale.

Chaque année, 12 femmes au Québec sont tuées dans des cas de violence conjugale. Symboliquement, les étudiants parcourront aussi 12 000 km d’ici la fin du mois de mai via l’application d’activités sportives Strava, et la population peut y participer en se joignant au groupe.

Le mouvement prend, d’ailleurs, de l’ampleur. En date de mardi, le groupe Strava comptait plus de 100 membres actifs et près de 1 600 kilomètres ont été parcourus. Plus du tiers de l’objectif pour la campagne de sociofinancement est atteint.

« On est très surpris et satisfait de l’ampleur que prend notre projet. On voit l’engouement, on voit que c’est une cause qui vient toucher plusieurs personnes. »