De plus en plus de dosettes de café transformées en compost en Montérégie

compost

36 nouvelles municipalités dont plusieurs de la Montérégie et de l'Estrie récupèrent les capsules de café par la solution du sac vert. Le marc de café, récupéré à coût nul via les municipalités est extrait des capsules de café et constitue un fertilisant de plus en plus prisé des producteurs

En Montérégie, ces municipalités sont situées dans la Haute-Yamaska, Brome-Missisquoi, Rouville et le Haut-Richelieu en vertu d'un nouveau partenariat avec Sani-Eco de Granby.

En Estrie, on peut inclure la MRC Memphrémagog. 

Du nombre des nouvelles villes, il y a Farnham, Pike-River, Saint-Angèle-de-Monnoir, Bedord et Richelieu de même que Marieville.  

Le fonctionnement est simple: les personnes déposent leurs capsules Nespresso dans un sac vert, elles sont envoyées au centre de tri et elles subissent un procédé mécanique séparant le marc de café de l'aluminium. 

L'aluminium est revalorisé et le marc de café est utilisé comme compost.

Jusqu'à tout récemment, 400 villes du Québec adhéraient à ce programme de l'entreprise Nespresso mais elles sont de plus en plus nombreuses à faire le pas.

Katrine Gouron est chef des communications corporatives chez Nespresso et nous parle des municipalités qui sont de plus en plus nombreuses au Québec à permettre la revalorisation de l'aluminium et du marc de café comme engrais.

«Le principe est simple: les citoyens placent leurs capsules usagées dans un sac vert fourni par l'entreprise, c'est acheminé vers le centre de tri.  Avec l'annonce d'aujourd'hui, nous sommes à 450 municipalités qui adhèrent au programme dont 36 nouvelles en Montérégie et en Estrie. Le marc est utilisé de plus en plus en agriculture, j'ai en tête une ferme à Rivière-Beaudette. Notre objectif est de ne pas se limiter à la Montérégie mais d'étendre le programme au maximum de villes canadiennes.»

Katrine Gouron, chef communications corporatives Nespresso

Le premier programme a été lancé en 2016 et 90 municipalités montérégiennes adhéraient au programme, alors que 2M Ressources de Saint-Jean-sur-Richelieu sépare le café des résidus d'aluminium.

Il faut savoir qu'une multitude d'usages sont possibles et écoresponsables: il a un PH presque neutre et est appliqué tant en botanique, à la base d'arbres et arbustes et incorporé aux planches de culture qu'en agriculture commerciale.