Des snowbirds passent les douanes de Lacolle avec de faux certificats COVID

Douanes Lacolle

Dès lundi, la Croix-Rouge et l'Armée canadienne seront déployés aux postes douaniers de Lacolle, Stanstead et St-Armand, en support aux douaniers, pour tester les voyageurs entrant systématiquement au Canada. Le président du Syndicat des douanes et de l'immigration Jean-Pierre Fortin rapporte d'ailleurs, dans la dernière semaine, des cas de récalcitrants qui avaient de faux certificats attestant qu'ils ne sont pas atteints de la COVID-19.

Dans les derniers jours, un certain nombre de voyageurs qui revenaient au Québec ont présenté de faux certifcats aux douaniers notamment à Lacolle.

Jean-Pierre Fortin espère que les consignes du fédéral seront clarifiées et qu'il y aura une meilleure capacité d'intervenir et de sévir auprès des récalcitrants. Il recommande d'ailleurs à tous les voyageurs de s'informer avant de rentrer au Canada pour s'éviter de mauvaises surprises. 

Certains automobilistes récalcitrants ont même avoué aux douaniers de Lacolle qu'il ne ferait pas la quarantaine exigible, même sous peine d'amende.  

«Le fameux test moléculaire datant de 72 heures doit avoir été fait aux États-Unis pour ceux qui reviennent des États-Unis par la frontière terrestre.  Il y a une clientèle qui s'est présentée avec un faux-document qui avait été produit à Montréal. Il y a eu du cafouillage.  Des gens sont alors retournés aux États-Unis, ils sont revenus et se sont présentés au même endroit avec le même certificat, prétextant qu'ils n'allaient pas faire la quarantaine obligatoire. Nous n'avons pas de confirmation qu'il y a eu des sanctions et pénalités.  Informez-vous clairement avant d'arriver aux douanes sur le site de Santé Canada:  vous devez avoir un plan précis et à quel endroit vous allez faire votre quarantaine»

Jean-Pierre Fortin, président du Syndicat des douanes et de l'immigration

L'Armée canadienne sur place lundi

Dès lundi, la donne devrait changer avec l'arrivée de l'armée et de la Croix-Rouge, qui prêteront main-forte aux douaniers de Lacolle, Stanstead et Saint-Armand notamment.  

Un test sera exigé sur place dès l'arrivée des voyageurs.

Par contre, comme l'explique Jean-Pierre Fortin, le nombre de postes douaniers est important au Québec et l'armée ne sera pas déployé partout.

L'armée et la Croix-Rouge ne devrait être présents que sur 16 sites de douanes sur 117 au pays.

«Le 22, non seulement les gens devront avoir en main leur test valide datant de 72 heures mais Santé Canada sera sur place avec l'armée et la Croix-Rouge et les gens seront testés à Lacolle et Saint-Armand. Au Québec, il y a 25 postes de douanes.  Santé Canada ne sera pas présent physiquement partout et les agents donneront aux voyageurs les trousses de test moléculaire.»

Jean-Pierre Fortin, président du Syndicat des douanes et de l'immigration