Drogue au volant : Plusieurs incidents dans les dernières semaines

Régie de police

La Régie de police de Memphrémagog (RPM) observe une hausse des cas de conduite avec les facultés affaiblies par les drogues et lance un message à la population.  

Le plus récent cas s'est produit cette fin de semaine. Vendredi, un automobiliste à la conduite erratique a été arrêté sur la route 220 à Saint-Élie-d'Orford, après qu'un citoyen ait appelé les policiers pour dénoncer le comportement routier dangereux. Le fautif circulait en zigzag et a évité de justesse deux face-à-face. Le conducteur était anormalement « hyper actif et hallucinant », selon ce qu'a constaté les policiers une fois sur place. L'individu a dû fournir un échantillon sanguin. Son permis de conduire a été suspendu pendant 90 jours et son véhicule a été remorqué. 

D'autres événements de la sorte sont survenus dans les dernières semaines, dont un le 26 mars dernier qui a mené à une poursuite policière d'un individu en « délire agité » sous l’effet de drogue. 

La RPM demande aux citoyens d'être très prudents sur ce qu'ils consomment. 

« On est inquiet. Les drogues stimulantes semblent contenir de plus en plus souvent des substances hallucinogènes. On attend les retours d'analyse de Santé Canada sur ces drogues-là, mais on constate que les gens qui en consomment ont de plus en plus de délires hallucinogènes qui mettent leur sécurité personnelle en danger et celles des citoyens qui les entourent. », explique le Lieutenant à la Gendarmerie, Carl Pépin.