Il manque de sages-femmes pour le territoire de l'Estrie

Femme enceinte (iStock.com NataliaDeriabina)

Un manque de sages-femmes force le CIUSSS de l'Estrie - CHUS à restreindre temporairement l'accès aux services.

Il manque actuellement 3 sages-femmes sur le territoire estrien. Une liste d'attente a été créée pour les futures mamans voulant un suivi avec une sage-femme.

D'ici à des embauches, les nouvelles femmes enceintes pourraient être dirigées vers un groupe de médecine familiale (GMF) pour leur suivi de grossesse. Les femmes désirant accoucher à la maison pourraient aussi devoir plutôt choisir entre la Maison de naissance de l'Estrie (à Sherbrooke) ou l'hôpital.

Johanne Royer est responsable des services sages-femmes à la Maison de naissance de l’Estrie.

 

« Cette situation est temporaire. Le retour de ces trois sages-femmes pourrait survenir bientôt. Toutefois, par mesure de précaution, nous avons aussi approché la dizaine de finissantes dans cette profession et avons bon espoir que des embauches pourront se produire au cours de l'été. »

 

Selon le CIUSSS de l'Estrie-CHUS, environ 400 femmes par année choisissent un suivi par une sage-femme pour la naissance de leur enfant, ce qui représente près de 10 % des naissances sur son territoire. Le suivi est offert par une quinzaine de sages-femmes basées à Sherbrooke ou au point de service de Granby, ouvert depuis décembre 2016.