54 000 doses de vaccins en Estrie et des plages horaires ajoutées

Vaccine

Près de 54 000 doses de vaccins arriveront en Estrie au courant des deux prochaines semaines et pourront être administrées aux clientèles ciblées par le ministère de la Santé. Dès demain, la vaccination sera élargie aux gens de 60 ans et plus. 

Sur les 54 000 doses, plus de 34 000 sont de la compagnie Pfizer-BioNtech, 4 600 de Moderna et 13 200 d'AstraZeneca. Bien que très peu de détails soient annoncés sur le début de la vaccination en pharmacie en Estrie, 2 100 doses seront envoyées dans ces établissements de la région. 

Vu les cargaisons importantes qui seront reçues au cours des prochaines semaines, des plages horaires ont été ajoutées. Les personnes âgées de plus de 65 ans qui avaient déjà pris rendez-vous en mai ou en juin pourront le devancer en avril. Les personnes concernées seront contactées par le CIUSSS de l'Estrie - CHUS pour le faire.

10 000 Estriens sont visés par cet ajustement; plus de 2 000 d'entre eux ont déjà changé leur moment de vaccination. 

« Notre objectif est de vacciner cette tranche d’âge plus tôt et de ramener l’ensemble de ces rendez-vous au mois d’avril. Dès maintenant, les 65 ans et plus peuvent déplacer leur rendez-vous. », mentionne le directeur de la campagne de vaccination COVID-19 pour l’Estrie, Jean Delisle.

Les Estriens âgés de plus de 55 ans qui désireraient obtenir le vaccin AstraZeneca pourront le faire également à compter de jeudi. Six lieux de vaccination sans rendez-vous ont été déterminés, soit à Sherbrooke, Granby, Magog, Cowansville, Asbestos et Lac-Mégantic. 

Jusqu'à dimanche, un système de coupon sera en fonction, afin d'éviter l'achalandage. Un coupon sera remis sur place aux gens, afin d'établir l'heure de vaccination qui aura lieu la journée même ou une journée suivante. L'option de prendre rendez-vous via le site Clic Santé sera disponible en début de semaine prochaine.  

Aucun enjeu de vaccins non consommés

La région de Montréal a connu, cette fin de semaine, des problèmes de plages de vaccination non attribuées, faute de clientèle. Pendant ce temps en Estrie, la Santé publique ne rapporte aucun enjeu à ce chapitre. 

« Ça roule à plein régime, avec peut-être quelques trous à gauche, à droite. Il s'agit parfois de gens qui ne se présentent pas. Rien de significatif ne m'a été rapporté. », indique Jean Delisle.

Vaccination en entreprise et pour les autres groupes prioritaires 

Les autorités attendent toujours des directives du ministère quant à la vaccination en entreprise et la vaccination pour les personnes souffrant de maladies chroniques et les travailleurs essentiels.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé ce matin que la vaccination de ces groupes prioritaires s'applique uniquement pour l'île de Montréal pour le moment. Les autres régions devraient suivre sous peu.