800 éducatrices de 35 CPE de la CSN sont en grève en Estrie

Grève CPE

Les 800 éducatrices des Centres de la petite enfance de la CSN sont en grève vendredi en Estrie.

Le débrayage touchera 35 CPE de Sherbrooke, Mégantic, Compton, Coaticook et Magog.

Il s'agit de la première journée de grève sur les dix que dispose le syndicat. Les autres journées seront utilisées au moment opportun.

Les salaires sont le principal point en litige. Les offres du gouvernement sont sous les demandes syndicales.

Actuellement, une éducatrice au sommet de l'échelle salariale gagne 25,15 $  de l'heure et le syndicat voudrait  obtenir près de 29$ l'heure, comme les éducatrices au niveau scolaire.

"Les parents sont vraiment présents pour nous. Chaque jour on a une petite tape dans le dos et l’on se fait dire de ne pas lâcher parce que nos demandes ce sont des choses qui sont vraiment importantes pour eux et leurs enfants." Lise Deschênes, présidente du Syndicat des travailleuses des CPE de l'Estrie.

Les deux clans se parlent encore, mais le syndicat est insatisfait du rythme des négociations.

Des pourparlers ont eu lieu cette semaine avec le gouvernement et une autre rencontre est prévue lundi.

La journée de débrayage sera marquée par une marche des éducatrices. Le départ se fera vers 10 h 45 de l'école Leber en direction du bureau de la députée caquiste Geneviève Hébert sur la rue King Est.