Augmentation des tests de dépistage en Estrie

Coronavirus (iStock.com jarun011)

Le nombre de tests de dépistage a explosé en Estrie dans les dernières semaines. Plus de 2 200 tests sont réalisés quotidiennement, contre 650 en moyenne auparavant. 

L'arrivée des variants et l'approche unifiée adoptée par la Santé publique dans les enquêtes épidémiologiques expliquent notamment cette hausse. En effet, les autorités de la santé considèrent tous les nouveaux cas comme étant des variants. Des mesures d'isolement et de dépistage plus sévères sont donc appliquées

Ce fort achalandage a causé, la semaine dernière, des délais inhabituels dans la transmission des résultats. Certains citoyens ont dû patienter pendant plusieurs jours, parfois plus de 72 heures, avant de savoir si leur test était négatif ou positif. Pour régler la problématique, du renfort a été envoyé dans les équipes appropriées et les résultats négatifs peuvent dorénavant être communiqués par message texte. 

« Les résultats positifs sont transmis dans un délai pour la plupart du temps inférieur à 24 heures par la Santé publique. Ça n'a pas ou peu d'impact sur la gestion des éclosions ou des cas et contacts au niveau des enquêtes. » - Nancy Desautels, directrice adjointe des mesures d'urgence, de la sécurité civile et des enjeux organisationnels.

La Santé publique est en voie de rattraper le retard dans la divulgation des résultats. En date d'hier, 52 % d'entre eux étaient annoncés en moins de 24 heures, selon les données fournies par Mme Desautels. « On sait qu'il nous reste des défis pour rattraper le retard accumulé, mais on est en train de reprendre le dessus », conclut-elle.