CORONAVIRUS - Vos matières peuvent être dangereuses

recycle bin

Les matières envoyées à la récupération peuvent être dangereuses pour les employés des centres de tri.

Les papiers mouchoirs, couches et lingettes pour nettoyer les surfaces ne sont pas recyclables et pourtant, des centres de tri en reçoivent.

« On le sait que la durée de vie lorsqu’il y a des choses humides qui sont déposées, ça peut vivre jusqu’à 6 jours, ça nous a mis sur le pied de guerre. On ne veut pas que nos employés soient la cible de la COVID-19. »

- Le président de Récup Estrie, Pierre Avard.

M. Avard explique que ce genre de matière se retrouve dans les bacs de recyclage toute l’année. Même s’il est important que le tri soit fait de manière consciencieuse toute l’année, il espère que les gens redoubleront de prudence étant donnée le contexte et pour la sécurité des employés.

Selon la direction de la Santé publique du Québec, les coronavirus vivent environ trois heures sur les objets inertes avec des surfaces sèches, mais ils vivent plus longtemps, soit six jours, sur les objets inertes avec des surfaces humides.