COVID-19: plusieurs constats remis à des étudiants de Bishop's

La récente éclosion de cas de COVID-19 sur la Rive-Sud de Montréal est due, en partie, à une soirée dans une résidence privée de St-Chrysostome. Plus d'une soixantaine d'adolescents et jeunes adultes y étaient rassemblés.

De nombreux constats d'infraction liés aux mesures sanitaires ont été remis à des étudiants de l'Université Bishop's à Sherbrooke.

Cette donnée survient après que le Journal de Québec ait indiqué que c'est à Sherbrooke qu'il se donne le plus de contraventions du genre par habitant au Québec.

La présidente de comité de sécurité publique de la Ville, Danielle Berthold a indiqué lors de la dernière séance du conseil municipal que sur les 97 constats d'infractions remis pour le non-respect des mesures sanitaires la semaine dernière, 35 ont été remis dans le secteur de l'Université Bishop's.

« On a de la difficulté avec nos étudiants puis on a les policiers et policières qu’il faut pour appliquer les différents décrets demandés par le gouvernement et le ministère de la Sécurité publique », a indiqué Mme Berthold.

De son côté, l’Université Bishop’s a indiqué mettre en place les mesures nécessaires pour prévenir ce genre d’évènement. Son directeur des communications, Olivier Bouffard, ajoute qu’au fil des directives de la santé publique, on procède à l’ouverture de différents endroits pour permettre aux étudiants de se divertir, comme les piscines, par exemple.

« On sait que c’est difficile pour tout le monde et que tout le monde a hâte de retrouver un peu plus de liberté et de pouvoir se dégourdir un peu si on veut, mais qu’il faut faire attention. On ne veut pas d’éclosion, on ne veut pas de contagion », ajoute M. Bouffard.