Des fenêtres ouvertes pour le retour en classe

class

Des écoles du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke devront ouvrir leurs fenêtres plusieurs fois par jour, au retour des fêtes.

Les tests pour la qualité de l'air menés dans certains établissements démontrent que les endroits sans ventilation mécanique ont une concentration plus élevée en CO2. « Les centres de services scolaires du Québec devaient procéder par échantillonnage en ciblant les bâtiments représentatifs de leur parc immobilier », indique une lettre envoyée aux parents des établissements testés.

À titre d’exemple, le pavillon du Vieux-Sherbrooke du Centre 24-Juin dispose d’un système de ventilation. La concentration en dioxyde de carbone était d’un maximum de 950 parties par million (ppm) (2e lecture) et 820 ppm (3e lecture).

Pour ce qui est de l’école secondaire de la Montée, pavillon Saint-François, qui ne dispose pas d’un système de ventilation le maximum était de 2142 ppm (2e lecture), puis de 1816 ppm (3e lecture) après ouverture des fenêtres.

La cible de Québec est une concentration maximale cible de 1 000 à 1 100 ppm.

Rappelons que le choix de faire une analyse de la qualité de l’air et de demander l’ouverture des fenêtres est une consigne du gouvernement provincial. Ces mesures ont été mises en place afin de minimiser les risques de transmission de la COVID-19.