Elle vole plus de 30 000$ pour subvenir à ses besoins

Justice

Voler, même pour subvenir à ses besoins, est un crime passible d'emprisonnement.

C'est ce qu'a appris à ses dépens la Sherbrookoise Patricia Garneau.

La Tribune écrit que la femme de 39 ans a volé un total de 33 380$ à son employeur. La totalité des vols était pour de la nourriture et des produits d'hygiène à l'exception d'une télévision achetée pour la mère de l'intimée.

La femme travaillait pour deux pharmacie Pharmaprix de Sherbrooke. Alors qu'elle occupait un poste cadre dans l'un d'entre eux, elle avait accès au système de conciliations bacaires et des comptes clients. C'est ainsi qu'elle fabriquait de fausses factures pour les achats qu'elle effectuait.

Elle devra purger une peine de trois mois derrière les barreaux à raison de deux jours semaine, faire 240 heures de travaux communautaires et rembourser 10 000$