L’Estrie en zone orange dès lundi

Estrie Zone orange

C’est maintenant officiel : l’Estrie passe en zone orange à compter de lundi prochain. Le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait l’annonce en début de soirée aujourd’hui.

Ce changement était attendu de plusieurs, alors que la région se trouve en zone rouge depuis le 12 novembre dernier. Cependant, la zone orange qui sera en place lundi n’est pas la même que celle qui était en place en novembre dernier.

Voici donc un aperçu des principales décisions prises par Québec.

Ce qui change

Le couvre-feu passe de 20h à 21h30. Les exceptions demeurent les mêmes. Les commerces doivent fermer leurs portes au plus tard à 21h.

Les lieux de cultes peuvent accueillir 100 personnes en tout temps, pas seulement lors des funérailles.

Les restaurants sont ouverts, avec un maximum de 2 adultes par table qui peuvent être accompagnés de leurs enfants d’âge mineur. Un registre de la clientèle doit être tenu. Seuls les clients avec preuve de résidence dans la région de l’établissement y ont accès. À l’exception de la restauration rapide, la réservation est obligatoire.

Les salles de spectacles avec des places fixes assignées seulement pourront rouvrir dans le respect des mesures en vigueur. Port du masque de procédure obligatoire.

Ouverture des salles d'entraînement.

Ce qui reste interdit

Les contacts sociaux non nécessaires restent non autorisés, par exemple les rassemblements en famille ou entre amis, etc.

Les rassemblements dans les domiciles privés, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur.

Les bars, brasseries, tavernes et casinos restent fermés.

Pour plus de détails, consulter le site du gouvernement du Québec.

Autres annonces

François Legault en a profité pour faire d'autres annonces en lien avec les mesures sanitaires. 

D'abord, dès le 15 mars, toutes les écoles auront l'autorisation de reprendre les activités parascolaires. 

Ensuite, un plan de déconfinement des différentes activités sportives sera présenté sous peu. 

Enfin, le nombre de personnes autorisées dans les lieux de culte passe de 25 à 100 en zone orange.

Trop tôt?

Si plusieurs sont en faveur d'un changement de zone, d'autres s'inquiètent que cette décision soit prématurée. À ce propos, François Legault a expliqué que la situation de chacune des régions a été étudiée.

Ainsi, le nombre de cas a été considéré dans la décision, tout comme d'autres facteurs comme la capacité des hôpitaux et le nombre de cas des variants.

M. Legault rappelle qu'il s'agit d'un assouplissement et non d'une relâche des mesures. De son côté, le directeur national de la santé publique, Dr. Horacio Arruda a souligné qu'il « n’y a personne qui peut garantir que ces régions ne reviendront pas en rouge ».

Pour un résumé de la journée, cliquez ici!