L'Estrie enregistre 55 cas de COVID-19

vaccinations

Les cas de COVID-19 grimpent de 55 aujourd'hui, en Estrie. Un premier cas du variant brésilien est confirmé dans la région. 

Les nouvelles personnes infectées sont surtout réparties dans trois secteurs de la région, soit Sherbrooke avec 15 cas, la Haute-Yamaska avec 12 et Granit avec 13. Il n'y a aucun décès, et les hospitalisations augmentent légèrement. Une personne de plus est hospitalisée.

Jusqu'à présent, seule la souche du Royaume-Uni avait été détectée en Estrie. Sur les 50 cas de variants confirmés par séquençage, 49 sont d'origine britannique et un seul du Brésil. 

Avec ce bilan, le directeur de la santé publique en Estrie garderait la région en zone orange en date d'aujourd'hui, mais la situation peut changer à tout moment.

« La journée d'aujourd'hui est fondamentale. Les gens doivent continuer de se faire dépister. Tout le travail continue. S'il y a une explosion de cas d'ici demain, ce sera difficile pour moi de garder le statuquo orange », a expliqué le Dr Alain Poirier lors d'un point de presse avec les médias.

Vaccination en Estrie

L'Estrie est en train de combler son retard sur la province pour la vaccination. 27,4 % de la population a reçu au moins une dose, ce qui représente plus de 134 000 personnes. La moyenne de vaccination à l'échelle provinciale est de 29,1 %. Selon le directeur de la campagne de vaccination en Estrie, Jean Delisle, le rythme va continuer de s'accélérer dès la première semaine de mai, avec la possible arrivée de doses supplémentaires.

Dès aujourd'hui, le vaccin d'AstraZeneca est disponible aux 45 ans et plus. Près de 64 500 personnes sont éligibles pour le recevoir, en Estrie, mais pour le moment, le nombre de plages horaires offertes est inférieur à la demande. 

« Environ 12 000 plages horaires. Donc le message, c'est que l'AstraZeneca à court terme, il n'y en a pas de disponible de plus au provincial. (...) J'invite tous ceux et celles qui souhaitent bénéficier de l'offre de prendre rendez-vous dès maintenant. C'est la meilleure garantie pour avoir une place dans le AstraZeneca. » - Jean Delisle, directeur de la campagne de vaccination en Estrie

L'administration de la deuxième dose du vaccin en CHSLD débutera ce vendredi, en Estrie. La Santé publique entend compléter cet exercice dans tous les CHSLD de la région d'ici le 8 mai prochain, comme annoncé hier par le ministre de la Santé. Le calendrier de vaccination pour les RPA n'a toujours pas été dévoilé.

En terminant, le début de la vaccination en entreprise devrait débuter entre le début et la mi-mai, en Estrie. L'entreprise BRP a été choisie comme pôle de vaccination pour contribuer à cet effort collectif.