L'Estrie passera en zone rouge

covid 19

L'Estrie s'ajoutera aux régions en zone rouge à compter de jeudi.

La Santé publique de l'Estrie explique que l'augmentation constante du nombre de cas et la soixantaine d'éclosions en cours ont notamment motivé cette décision.

Les bars, salles à manger des restaurants et salles d'entraînement devront donc fermer leurs portes. Les mesures concernant le milieu scolaire et sportif entreront quant à elles en vigueur dès le lendemain (vendredi 13 novembre).

Il sera interdit de recevoir des visiteurs d'une autre adresse, saut pour les personnes vivant seules qui pourront recevoir un seul invité d'une maisonnée différente.

La présence en classe se fera un jour sur deux pour les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire. 

« Au cours des derniers jours, une hausse importante de nouveaux cas a été observée dans la région de l'Estrie, et un resserrement des mesures est donc nécessaire. La situation est toujours sous contrôle dans plusieurs régions, mais la transmission communautaire est toujours présente. Nous devons tous demeurer très vigilants afin de limiter la circulation du virus dans la communauté, particulièrement pour protéger les milieux de vie pour aînés et les milieux de soins. » -Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Hausse des cas de coronavirus 

L'Estrie compte 189 nouveaux cas de COVID-19, et ce, en seulement trois jours. 

L'Estrie avait notamment enregistré une journée record en terme de nouveaux cas de coronavirus en fin de semaine. La santé publique rapportait alors 90 nouvelles infections dimanche.

« Tous les groupes d’âge et les secteurs du territoire sont maintenant touchés par la hausse de cas. J’appelle les Estriens à la solidarité dans le respect des mesures sanitaires et des communautés touchées par ce virus. Ils ont tenu le fort pendant plusieurs semaines et j’ai bon espoir qu’avec l’implantation de mesures un peu plus restrictives, nous pourrons freiner la propagation du virus afin de protéger les personnes les plus vulnérables de notre société. » -le Dr Alain Poirier, directeur de santé publique en Estrie.

covid 19