L'Estrie sous quarantaine?

COVID-19

L’Estrie pourrait-elle être mise sous quarantaine? La réponse est oui, selon le premier ministre du Québec, François Legault.

Or, ce n’est pas le cas pour l’instant, mais il s’agit de l’un des scénarios possibles. Le directeur national de la Santé publique, le docteur Horacio Arruda, explique qu’il n’y a pas de « chiffre magique » ou de « recette unique ». Tout dépend de nombreux facteurs comme la vitesse à laquelle se propage le virus, les lieux des foyers de propagation, le nombre de foyers de propagation, etc.

Chose certaine, c’est que rien n’est exclu. Encore aujourd’hui, l’Estrie reste la deuxième région la plus touchée, tout juste après Montréal.

Par ailleurs, le premier ministre a mentionné dans son point de presse quotidien que les résidents de Montréal et de l'Estrie devraient encore plus s'abstenir de sortir de leur maison. De plus, les personnes de partout  devraient éviter de se rendre dans ces régions alors que les résidents de l’Estrie et de Montréal devraient éviter de sortir de la région.

François Legault en a profité pour rappeler les règles qui entourent les sorties et qui doivent être respectées pour limiter la transmission du virus.

En résumé, les personnes peuvent sortir de la maison pour trois raisons :

  • Donner un service essentiel (de manière rémunérée ou bénévole);
  • Recevoir un service essentiel;
  • Prendre une marche en respectant deux mètres de distance avec les autres personnes.

Cela dit, une personne qui a le virus ou même des symptômes du virus ne peut sortir de la maison en aucun cas.

Pour ce qui est des gens qui reviennent de voyage, il faut respecter la même règle que pour ceux qui ont le virus. Par contre, si aucun symptôme n’est détecté chez la personne qui revient de voyage, les marches peuvent être tolérées à condition de faire preuve d’une grande prudence, notamment, pour le deux mètres de distance avec les autres personnes.