La TASSE réclame des cliniques de vaccination sur les campus étudiants

udes

Est-ce que des cliniques de vaccination pourraient être aménagées directement sur les campus des établissements postsecondaires de Sherbrooke? C'est la demande que formule la Table associative estrienne (TASSE) qui regroupe les associations étudiantes du Cégep de Sherbrooke, de l'Université de Sherbrooke et de l'Université Bishop's. 

Alors que la vaccination sera accessible aux 18 ans et plus dès vendredi, cette façon de faire favoriserait l'accélération de la campagne de vaccination, en plus de rejoindre plus facilement cette clientèle selon l'organisation.

« Plusieurs étudiants n'ont pas de voiture. Ça rend les transports plus difficiles. Aussi, avec l'absence de session d'été pour certains étudiants qui restent dans la région malgré tout, souvent ils peuvent être privés du transport en commun », commente le porte-parole de la TASSE Guillaume Desmarais, qui rappelle que la clinique de dépistage qui avait été installée sur le campus de l'Université de Sherbrooke avait connu du succès. 

Considérant que près de 30 % de la population de Sherbrooke sont des étudiants, il va de soi pour la TASSE que des cliniques soient accessibles sur les campus. Les représentants ont tenté d'obtenir une rencontre avec les autorités de la santé, sans succès en date d'hier.

« On nous a annoncé que le Gouvernement du Québec et nos universités visaient une rentrée en présentiel, alors il est essentiel que les personnes étudiantes voulant se faire vacciner puissent avoir accès aux vaccins pour assurer une rentrée sécuritaire pour tous et toutes » affirme Guillaume Desmarais.

Par courriel, la santé publique répond : « L'établissement du CIUSSS de l'Estrie - CHUS a bien entendu le message de la table associative estrienne. Par contre, cette solution n'est pas envisagée pour le moment. »