Le Syndicat des Paramédics de l’Estrie–CSN est en grève

am800-news-ambulance-istock

Les membres du Syndicat des Paramdics de l'Estrie de la CSN sont en grève pour une durée indéterminée.

Les négociations pour le renouvellement des conventions collectives de tous les syndicats des paramédics affiliés à la CSN traînent en longueur selon le syndicat en ce qui concerne la question salariale.

Cette première vague de grève n'est que le début selon Lucie Longchamp, vice-présidente de la FSSS-CSN, responsable des secteurs privés. " Il faut forcer les choses à bouger. Cette grève est une première étape. Si les employeurs, le Conseil du trésor et le ministère de la Santé et des Services sociaux continuent de nous manquer de respect en nous ignorant, nous n'aurons d'autre choix que d'intensifier nos grèves tout en respectant les services essentiels. "

Écoutez l'entrevue du journaliste Marc Toussaint avec le représentant du secteur préhospitalier à la Fédération de la santé et des services sociaux - CSN.

Pour la durée de la grève, le Tribunal administratif du travail a déterminé les services essentiels qui devront être maintenus.

Ainsi, tous les quarts seront travaillés par les paramédics suivant les dispositions de la convention collective, et toutes les interventions impromptues seront traitées de la façon habituelle, de même que tous les appels de priorité 0 à 8.

Les paramédics qui effectueront des transports de patients à l'urgence d'un établissement ne se déplaceront pas à l'intérieur du département sauf si un patient est instable et doit être déplacé dans une salle de réanimation.

Lors de transports interétablissements, le transfert des patients s'effectuera dans les entrées uniquement et le retour des escortes médicales ne sera pas assuré, sauf si un patient est présent à bord du véhicule.

En cas de situations exceptionnelles et urgentes non prévues, le syndicat s'engage à fournir le personnel nécessaire pour y faire face.