Les chauffeurs d'autobus de l'Estrie veulent des meilleurs salaires

autobus.scolaire

Les chauffeuses et chauffeurs d'autobus scolaires craignent pour l'avenir du transport scolaire en Estrie.

Les membres de cinq syndicats affiliés à la CSN ont manifesté ce matin devant le bureau de la députée de la CAQ, Geneviève Hébert. Les salaires peu élevés entraînent des difficultés au niveau du recrutement de personnel.

Leur rémunération est d'environ 20 000$ par année. « Ce qu'on demande, c'est une augmentation de 10% du budget qui est dédié au transport scolaire. Ce 10%-là, nous demandons qu'il soit dans une enveloppe scellée pour aller exlusivement pour la bonification salariale des conductrices et des conducteurs », affirme Denis Beaudin, président de la CSN-Estrie.