Les interventions en santé mentale sont en hausse au SPS

sps

Les agents du Service de police de Sherbrooke font de plus en plus d'interventions pour des problèmes de santé mentale.

En 2019, 1716 rapports de police liés à la santé mentale ou à une tentative de suicide ont été ouverts. Il s'agit d'une augmentation de près de 10%.

Depuis 2015, l’augmentation des interventions en lien avec la santé mentale est de 65%.

Depuis juillet 2019, cinq policiers du SPS sont affectés à temps plein à l’Équipe mobile d’intervention psychosociale. Cette équipe d'intervention est composée de patrouilleurs et d'un travailleur social lors de situations de crise.

La création d'un centre de crise viendrait appuyer les policiers dans ce genre d'intervention.

"Ce que l'on cherche nous, ce sont 8 à 10 lits qui formeraient un centre de crise pour lequel nos policiers et policières, dans une situation de crise suicidaire, pourraient se rendre  et bénéficier d'une aide immédiate." - Danny McConnel, directeur du SPS.