Les travailleuses CSN des CPE de l'Estrie votent pour 10 jours de grève

CPE ISTOCK Nadezhda1906

C'est avec une forte majorité que les 800 membres des CPE de la région de l’Estrie affiliés à la CSN ont voté en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

Avec ce vote, les travailleuses et les travailleurs veulent lancer un avertissement clair au gouvernement à l'effet que les dernières offres à incidence monétaires sont nettement insuffisantes.

Les travailleuses revendiquent notamment une augmentation salariale équitable pour tous les titres d’emploi. Elles demandent également des moyens pour donner de meilleurs services aux enfants, dont ceux à avec des besoins particuliers.

Le respect en tout temps des ratios ainsi que du temps pour la planification du dossier de l’enfant et pour la gestion de la cuisine sont aussi parmi les demandes.

Les travailleuses membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) sont sans contrat de travail depuis 18 mois.

« Nous avons été extrêmement déçues des offres du gouvernement. Le gouvernement propose une augmentation allant jusqu’à 12 % pour les éducatrices qualifiées uniquement, alors qu’elle fond considérablement pour les autres titres d’emploi, tout aussi indispensables pour les enfants et leurs parents. Au terme de la convention, la technique d’éducation à l’enfance demeurera la moins payante de toutes les techniques équivalentes », précise Lise Deschênes, présidente du Syndicat des travailleuses des CPE de l’Estrie (CSN).