Magog : les policiers maîtrisent un homme avec un "taser gun"

Pistolet à impulsion électrique

À Magog, les policiers ont utilisé le pistolet à impulsion électrique pour maîtriser un homme en délire  dans la nuit de dimanche dans un appartement de la rue Lessard.

Les agents se sont présentés au domicile du suspect après avoir reçu un appel pour un homme en détresse.

Ils ont vite constaté que l'individu était sous l'influence de la drogue.

Les policiers ont dû utiliser le pistolet à impulsion électrique pour la maîtriser et permettre aux ambulanciers d'intervenir.

 

"Au moment de son arrestation et de l'intervention des ambulanciers pour lui venir en aide, il a offert une résistance qui a nécessité l'utilisation d'une arme à impulsion électrique de la part de policiers." - Sylvain Guay, Régie de police de Memphrémagog.

 

Récidiviste en semblable matière


Après avoir obtenu son congé de l'hôpital, Marc-André Bertrand a comparu au palais de justice de Sherbrooke.

L'homme de 33 ans fait face à des accusations de  possession de stupéfiants et de multiple bris de conditions et manquements aux ordonnances le visant puisque depuis 2002 il possède des antécédents en semblable matière.
Dans son appartement, les policiers ont découvert 1939 comprimés de méthamphétamine, des armes blanches ainsi qu’une carabine à plomb.

Il ne devait pas aussi consommer des drogues et d'alcool.

Marc-André Bertrand demeure détenu en attendant la suite des procédures judiciaires.