Québec solidaire veut s'attaquer aux violences sexuelles dans les écoles

image-jpg

La députée de Québec solidaire de la circonscription de Sherbrooke et responsable de l'Éducation, Christine Labrie, a déposé un projet de loi jeudi dernier pour mettre en place une loi-cadre visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les écoles.

Le projet de loi prévoit que les établissements d'enseignement préscolaire, primaire et secondaire, de formation professionnelle ou de formation générale aux adultes, qu'ils soient privés ou publics, doivent adopter une politique pour prévenir et combattre les violences à caractère sexuel.

Actuellement, seuls les établissements d'enseignement supérieur doivent se doter d'une telle politique.

Selon l'Institut national de santé publique du Québec, plus de la moitié des victimes d'infractions sexuelles enregistrées par les corps policiers sont mineures.

" Il faut que les intervenants dans les écoles soient mieux outillés, non seulement pour intervenir lorsque des situations se produisent en contexte scolaire, mais aussi pour accueillir le dévoilement d'un jeune qui vit une situation de violence sexuelle à la maison ou dans un autre milieu. L'école doit être un lieu sûr pour les élèves, ils et elles doivent pouvoir s'y confier et obtenir de l'aide rapidement ", affirme Christine Labrie.