Relance économique: 9 projets visés en Estrie

Christian Dubé

Le gouvernement du Québec a présenté aujourd’hui un projet de loi visant deux grands objectifs : relancer l’économie et réduire les effets de la COVID-19. Le projet de loi 61 touche de nombreux aspects de la vie politique. S’il est adopté, il aura des retombées provinciales et régionales majeures.

Lors de la conférence de presse de 13h, le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a expliqué les grandes lignes du document de 40 pages. De manière très brève, le projet vise les objectifs suivants :

  • Accélérer certains travaux publics;
  • Donner au gouvernement provincial plus de latitude dans la prise de décisions;
  • Prolonger l’état d’urgence sanitaire.

« Le projet de loi que j’ai déposé ce matin nous permettra d’agir sous plusieurs fronts et de limiter les conséquences de la pandémie sur nos activités économiques », a mentionné M. Dubé.

Pour ce faire, l’accent est mis, entre autres, sur des mesures d’accélération relatives à l’acquisition de biens, à l’occupation du domaine de l’État, à la qualité de l’environnement, à l’aménagement et à l’urbanisme et aux contrats des organismes municipaux. Ces mesures resteraient en place pour 5 ans à compter de l’adoption de la loi, le cas échéant.

Avec autant de pouvoirs, M. Dubé a dû défendre la volonté partisane dans le choix des projets visés. « Notre gouvernement est un gouvernement qui est très présent en région, mais quand vous allez compter le nombre d’écoles qu’on construit et qu’on rénove, ce n’est pas les comtés de la CAQ qui vont en profiter », illustre-t-il.

Projets

Au total, ce sont 202 projets à l’échelle de la province qui seront « accélérés » dans le but de relancer l’économie. Plusieurs de ces projets seraient donc mis en branle plus rapidement en Estrie. On y retrouve :

  • Centre mère-enfant et urgence de Fleurimont du CHUS
  • Construction de maisons des aînés à Magog, Sherbrooke, Granby et Coaticook
  • Nouveau centre d’hébergement et de soins de longue durée à Lac-Mégantic
  • Nouvelle construction d’un poste de la Sûreté du Québec à Dunham et Waterloo
  • Ligne Appalaches-Maine – NECEC – Hydro-Québec

On ne retrouve aucun projet lié aux routes, ou encore aux écoles pour la région.

« En raison de la pause, le secteur public doit prendre plus de place, pour que le secteur privé se remette sur les rails », croit Christian Dubé.

Le gouvernement désire faire adopter son projet de loi d'ici le 12 juin.