Semaine déterminante pour les chargés de cours de l'UdeS

Ennégo

La semaine s'annonce déterminante dans les négociations entre l'Université de Sherbrooke et ses 2600 chargés de cours.

Quatre journées de conciliation sont prévues d'ici vendredi pour tenter d'éviter le déclenchement d'une grève générale illimitée le 9 mars.

Les salaires et un rattrapage salarial sont au coeur des discussions.

Les chargés de cours sont sans convention collective depuis  le 31 mars 2018.

"On n'a  pas des demandes qui sont vraiment majeures ou très coûteuses. Ils sont dans une mode ou ils veulent concéder le moins de choses possible, donc ça rend l'avancement très difficile. Nous ce que nous voulons,  c'est de trouver des solutions aux problèmes qui sont amenés à la table des négociations." - Vincent Beaucher, président du SCCCUS.