Pas de transport scolaire pour tous à Sherbrooke

Autobus

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke est forcée de constater l’évidence : avec 2000 demandes pour du transport scolaire et les règles de distanciation sociale, impossible de fournir ce service à tous.

Malgré tout, l’institution est sûre de pouvoir offrir le transport à environ le quart des élèves. «Il y a certains véhicules qui vont avoir le temps de faire deux circuits», note le directeur du service des Communications de la CSRS, Donald Landry.

Question mathématique

Pour la CSRS, le manque de place est mathématique. «On a quand même 128 véhicules sur 148 qui vont circuler. Donc on n’a seulement 20 véhicules qui ne pourront pas faire leur circuit, mais, considérant qu’habituellement, on peut embarquer jusqu’à 72 élèves, mais que là, les règles de la Santé publique, c’est maximum 12 élèves […] on fait l’équation et on n’y arrive pas», déplore M. Landry

Collaboration

Dans ce contexte, la collaboration des parents est demandée. Samedi, un message sera transmis aux parents via le portail Mosaïk. Il sera inscrit si oui ou non, l’enfant pourra avoir du transport scolaire. S’il peut, le numéro et l’heure du circuit seront notés. S’il ne peut pas, «à ce moment-là, ce sera comme la grève du transport scolaire. Les parents devront organiser eux-mêmes le transport. Il y a une incapacité pour nous de faire plus ou de faire mieux» explique, M. Landry.