Projet de relance: les travailleurs de La Tribune demandent à la communauté de coopérer

Tribune1

Les employés des quotidiens du Groupe Capitales Médias lancent la campagne de démarrage de coopératives de solidarité ''Je coopère pour mon journal '' pour assurer la survie des six journaux.  

À Sherbrooke, le comité de relance de La Tribune demande à la communauté d'appuyer leur projet via le microsite coopmonjournal.com, en choisissant l'onglet '' Je coopère pour La Tribune''  et en sélectionnant le montant de la contribution. 

Le somme devra être déboursée, uniquement si le projet de relance du quotidien sherbrookois est retenu.

'' Nous sommes les travailleurs. On pense que pour la première fois on aura notre mot à dire sur l'avenir de La Tribune. On est convaincu que notre projet est le meilleur aussi pour assurer la survie et la qualité de l'information régionale.  À tous ces gens qui disaient que ce n'est pas possible que La Tribune disparaisse, c'est le moment de nous appuyer. '' -Isabelle Pilon,membre du comité de relance de La Tribune 


Le temps presse pour donner votre appui, puisque les parties intéressées à reprendre les journaux ont jusqu'au 25 octobre pour déposer une offre.

La décision qui déterminera l'avenir de La Tribune devrait être connue au début du mois de novembre.

Le groupe Capitales Médias détient six journaux régionaux : Le Soleil à Québec, Le Quotidien à Saguenay, Le Droit à Gatineau, La Tribune à Sherbrooke, La Voix de l'Est à Granby et Le Nouvelliste à Trois-Rivières.