Scepticisme autour plan de réduction de bruit de Bitfarms à Sherbrooke

Bitfarms

Le comité des citoyens est sceptique face au plan d'action déposé par la compagnie Bitfarms.

Le groupe qui représente 500 citoyennes et citoyens a pu en apprendre davantage sur les actions qu'entend prendre l'usine de cryptomonnaie pour diminuer le bruit qui émane de ses installations de la rue de la Pointe, près du parc Lucien-Blanchard à Sherbrooke.

"Malheureusement, bien que la démarche de l’entreprise semble avoir été faite avec professionnalisme, les membres du comité se montrent fort sceptiques quant aux résultats et aux délais attendus." Charles Miquelon, porte-parole des citoyens.

Le plan de Bitfarms est de remplacer les ventilateurs actuels par des plus performants et moins bruyants.  Les nouveaux appareils sont fabriqués en Allemagne et ils devraient être installés d'ici la fin du mois d'avril.

Le plan comprend l'échéancier précis des travaux que Bitfarms compte effectuer en vue de se conformer à la réglementation municipale en matière de nuisance par le bruit.

Depuis 18 mois, Bitfarms tente par tous les moyens de trouver des solutions afin de redonner une certaine quiétude au voisinage.

" La balle est dans le camp des représentants de Bitfarms. C'est à eux de présenter leur plan d'action aux citoyennes et aux citoyens concernés et de démontrer que les travaux prévus permettront de régler définitivement la problématique de bruit." - Steve Lussier, maire de Sherbrooke.

Écoutez l'entrevue réalisée par le journaliste Marc Toussaint avec Chalres Miquelon, porte-parole des citoyens.