Zone jaune : La surveillance resserrée en Estrie

COVID-masque-credit-inconnu

La surveillance sera resserrée  dès samedi en Estrie, puisque c'est une zone jaune.

Les policiers pourront donner des amendes dès samedi à ceux qui refusent de porter un masque dans les endroits publics. Le montant de la contravention sera connu vendredi, mais le premier ministre François Legault assure que l'amende sera dissuasive.

Les autres zones jaunes dans la province sont  l’Outaouais, Laval et Québec.


Bars sous surveillance

À Sherbrooke, les policiers sont intervenus dans deux bars la fin de semaine dernière, parce que les règles de la santé publique n'étaient pas respectées. Le propriétaire des bars le Figaro de Fleurimont et le Chat Noir sur King Ouest a reçu un rapport d'infraction général pour chacun de ses établissements. Il s'expose à une amende minimale de 1000$ pour chaque bar.

Depuis le 20 juillet, le SPS a reçu 79 appels pour des rassemblements et émis quelques constats et 45 appels pour les masques ont été reçus et 13 constats ont été émis pour  refus de porter un masque dans un endroit public fermé.

"Pour l'instant, le Service de police de Sherbrooke va continuer à faire ce qu'il fait depuis le début. On est proactif, on travaille en collaboration avec la santé publique de l'Estrie. Le but c'est d'éviter le plus possible la contagion sur notre territoire" Danny McConnell, directeur du SPS.


Sports-études retardés?

Certains programmes sports-études ou d’arts-étude qui doivent recommencer lundi pourraient être retardés en Estrie.

C'est une hypothèse avancée par le gouvernement, puisque l'Estrie est l'une des 4 zones jaunes, en préalerte dans la province.

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge va faire le point vendredi.