Coup d'éclat d'enseignants en Outaouais

122973723_10158939377919402_1458192908031835966_o

Des enseignants de l'Outaouais y sont allés d'un coup d'éclat au cours de la nuit.

Ils ont placardé d'affiches et de banderoles les établissements des centres de services scolaires des Portages-de-l’Outaouais, des Draveurs et au Cœur-des-Vallées.

La Fédération autonome de l'enseignement affirme attendre depuis un an une réponse du gouvernement Legault à ses demandes en vue du renouvellement de la convention collective de ses membres.

Le syndicat accuse Québec de faire trainer intentionnellement les choses.

« Nous avons l’impression que le gouvernement a fait le choix de faire trainer les choses et qu’il n’a aucune volonté de faire avancer les négociations. Nous avons récemment identifié nos priorités de négociation et nous sommes prêts à poursuivre le dialogue, mais encore là la partie patronale ne pose pas les gestes qui permettraient de faire progresser les pourparlers. Il n’y a aucune avancée concrète quant à nos principales demandes. Pourtant, l’éducation figurait parmi les priorités lors de l’élection du gouvernement Legault en 2018, et elle devrait l’être encore davantage considérant la pandémie actuelle ! »

- Sylvain Mallette, président de la FAE