COVID-19 | Une autre journée record en Outaouais

Vaccination CISSSO

La 3e vague de COVID-19 frappe de plein fouet l'Outaouais, qui sera de retour en zone rouge ce soir.

Le bilan régional s'est alourdi aujourd'hui de 126 nouveaux cas.

Le CISSS confirme que plus de 50% des cas positifs sont maintenant des cas présomptifs de variants et que 75% des nouveaux cas touchent des personnes de 50 ans et moins.

Il y a présentement 43 éclosions actives en Outaouais alors qu'on en comptait 17 il y a deux semaines.

Ce qui est inquiétant c'est que le nombre d'hospitalisations est toujours à la hausse. 24 personnes se trouvent à l'unité COVID de l'Hôpital de Hull, dont 4 aux soins intensifs.

DES ONTARIENS VACCINÉS EN OUTAOUAIS?

La vaccination contre la COVID-19 devrait s'accélérer dans les prochains jours en Outaouais alors que la région recevra des doses supplémentaires de vaccins pour rattraper son retard.

Près de 13 000 doses sont attendues dans les prochains jours et d'autres sont à venir la semaine prochaine.

De nouvelles plages horaires seront ouvertes pour la vaccination.

Nency Héroux, la responsable de la vaccination en Outaouais, a dû répondre aujourd'hui à certaines critiques sur le fait que des Ontariens viennent se faire vacciner dans la région parce que c'est plus rapide.

« On parle de quelques personnes. Ce sont les personnes de l'Outaouais qui sont vaccinées en Outaouais. Il faut avoir une adresse au Québec pour être vacciné, ça c'est clair. Mais ça peut être une maison secondaire. Quand la personne va arriver sur le site de vaccination, si elle n'a pas de carte de la RAMQ, on va lui demander une preuve de résidence. Évidemment, il y a quelques nuances à ça. Essentiellement, ce sera des mesures de contrôle qui vont être mises en place. »

Nency Héroux, responsable de la vaccination en Outaouais

Jusqu'à présent, un peu plus de 47 000 doses des vaccins ont été administrées en Outaouais.

AMÉLIORER LES DÉLAIS DE DÉPISTAGE

Avec la hausse fulgurante des cas de COVID-19 en Outaouais, la demande est de plus en plus forte pour les tests de dépistage.

Le délai est actuellement de 48 heures pour obtenir un rendez-vous dans la région, ce qui en pousse plusieurs à se tourner vers Ottawa.

Le CISSS indique que des plages horaires seront ajoutées afin de réduire ce délai à 24 heures.

D'ailleurs, un nouveau site de dépistage ouvrira dès demain dans le secteur Aylmer et des tests rapides seront déployés dans le milieu scolaire.

« C'est une mesure complémentaire. On va commencer à la déployer dans les écoles qui ont déjà des cas. Ce n'est pas un test pour faire du dépistage systématique dans toutes les écoles. Il y a trop d'enjeux au niveau de la lecture des résultats. »

Dre Brigitte Pinard

Pour l'analyse des tests de dépistage, le CISSSO confirme travailler en partenariat avec des cliniques externes pour améliorer les délais actuels.