Crise du logement à Gatineau : l'ONU sera interpelé

Logement (Office municipal d'habitation de Gatineau)

Le dossier de la crise du logement à Gatineau rebondira à l'Organisation des Nations Unies.

La Ligue des droits et libertés va interpeler l'ONU à ce sujet en y déposant un rapport d'observation de 45 pages sur la situation du logement et son impact sur les droits de la personne.

La proximité avec Ottawa, l'itinérance, les inondations et la tornade dans le Mont-Bleu sont tous des éléments qui ont accentué la crise dans les dernières années.

« C'est clair qu'à Gatineau on vit une situation d'urgence en matière de logement et qu'on vit une situation de crise permanente. Il faut qu'il y ait une augmentation considérable des investissements pour accroitre l'offre de logements sociaux et ils doivent le faire en tenant compte de la réalité particulière de Gatineau comme voisine d'Ottawa. »

François Saillant, rapporteur mandaté par la Ligue des droits et libertés

La Ligue des droits et libertés a des recommandations pour les différents paliers gouvernementaux et pour l'Office municipal d'habitation de l'Outaouais.

« La LDL recommande aussi au gouvernement québécois d’intervenir sur le plan législatif pour protéger plus adéquatement la sécurité d’occupation, la capacité de payer et l’habitabilité des appartements, tout en freinant toutes les formes de discrimination dans l’accès au logement. De plus, la Ville de Gatineau possède plusieurs pouvoirs qu’elle peut mettre en pratique dans sa prochaine politique d’habitation qui doit être mise à jour en 2021. Elle peut et doit aussi réclamer de nouveaux pouvoirs au gouvernement québécois, comme celui sur le droit de préemption demandé récemment, mais aussi le pouvoir d’obliger l’inclusion de logements sociaux dans les grands projets immobiliers qui devrait aussi faire partie de ses demandes. »

François Saillant, rapporteur mandaté par la Ligue des droits et libertés

À Gatineau, le coût moyen pour un loyer de 2 chambres est passé de 540 dollars en 2000 à 950 dollars en 2020, une hausse de 74,6%.