Daniel Laframboise : le tribunal ne veut plus de délais

Daniel Laframboise

D'autres délais s'imposent dans les dossiers judiciaires de Daniel Laframboise. Le Rouynorandien de 52 ans est accusé d'agressions sexuelles, de séquestration et de voies de fait grave.

La Défense présentera de nouveau des requêtes en divulgation au tribunal puisqu'elle juge que la preuve n'est pas complète. De son côté, la Couronne explique que l'entièreté de la preuve a été divulguée à la Défense en mai dernier. Pour éviter que le processus judiciaire ne s'éternise, le juge Raymond W. Pronovost a fait comprendre à la Défense que les délais, c'est terminé.

Le fait que Me Véronique Talbot, l'avocate de l'accusé, éprouve des soucis de santé n'aide en rien la fluidité du processus. La communication est aussi affectée, car Me Véronique Talbot se trouve actuellement à l'extérieur du pays.

Les dossiers judiciaires de Daniel Laframboise seront appelés de nouveau en décembre.