Écoles et commerces non essentiels fermés jusqu'au 3 mai en Outaouais

COVID-19-7

Le gouvernement Legault prolonge de nouveau les mesures spéciales d'urgence mises en place en Outaouais pour freiner la propagation de la COVID-19.

Les écoles et les commerces non essentiels resteront donc fermés au moins jusqu'au 3 mai.

Le couvre-feu reste à 20h.

Le premier ministre François Legault espère pouvoir rouvrir prochainement les écoles primaires.

« On comprend très bien qu'au primaire c'est très difficile l'enseignement à distance. Dès qu'on va avoir repris le contrôle de la situation, la première chose qui va être rouverte, ça va être les écoles primaires. »

François Legault, premier ministre du Québec

LE VACCIN D'ASTRAZENECA DISPONIBLE POUR LES 45 ANS ET PLUS

Le vaccin d'AstraZeneca sera disponible aux Québécois de 45 ans et plus à compter de demain.

Vous pourrez l'obtenir avec ou sans rendez-vous, mais ne tardez pas trop avant de prendre votre décision.

Il ne reste que 200 000 doses d'Astrazeneca à travers la province, alors que 800 000 personnes sont admissibles à le recevoir.

La vaccination des malades chroniques sera aussi élargie pour inclure les personnes avec un handicap physique ou intellectuel. Une annonce détaillée est prévue ce jeudi.

Rappelons que l'Ontario, l'Alberta, la Colombie-Britannique et le Manitoba ont abaissé l'âge minimal à 40 ans.

BILAN RÉGIONAL

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 demeure élevé, mais semble se stabiliser en Outaouais.

La santé publique a rapporté 111 nouveaux cas aujourd'hui dans la région. Hier, c'était 109.

On compte présentement 1 012 cas actifs, une baisse de 44 par rapport à la veille.

Ça demeure toujours aussi critique dans les hôpitaux de la région alors que 57 personnes sont hospitalisées, dont 7 aux soins intensifs.

Des patients atteints de la COVID ont notamment dû être transportés vers les hôpitaux de Saint-Jérôme et de Saint-Eustache pour se faire soigner.

Sept autres personnes, qui ne sont toutefois pas infectées, ont aussi dû être transférées vers d'autres hôpitaux de l'Outaouais afin de libérer des lits à l'Hôpital de Hull.

En collaboration avec Andrée-Anne Barbeau, journaliste Noovo Info