Gestion des matières résiduelles : un bilan positif pour Gatineau

Bacs Gatineau (Ville de Gatineau)

Gatineau dresse un bilan positif de son Programme de gestion des matières résiduelles 2016-2020, et ce même si elle n'a pas été en mesure d'atteindre plusieurs de ses objectifs.

Le tonnage des ordures ménagères a entre autres baissé de 18% par rapport à 2013 plutôt que les 45% espérés.

Selon la Ville, sans la pandémie, la baisse aurait pu être encore plus considérable.

D'ailleurs, la tornade et les inondations des dernières années ont aussi influencé les chances de réussite de la Ville en générant une augmentation des déchets produits.

Si la tendance se maintient, les cibles fixées pour le secteur résidentiel pourraient être atteintes en cours d'année.

Il faut dire également que l'apparition des bacs bruns pour le compost est un des grands succès du Programme de gestion des matières résiduelles.

Le tonnage des matières compostables collectées a augmenté de 50% depuis 2013.

Actuellement, entre 70 et 80% des immeubles multilogements à Gatineau sont desservis par des bacs bruns.

« Depuis 2008 et encore plus depuis le dernier PGMR, la Ville de Gatineau a démontré son leadership en gestion des matières résiduelles. On peut entre autres penser à la mise en place d'un modèle tarifaire à la réduction des ordures ménagères pour le secteur résidentiel. Gatineau est d'ailleurs la première grande ville du Québec à avoir adopté ce système. De plus, la collecte des matières compostables est maintenant offerte à la très grande majorité des unités résidentielles, y compris les multilogements. »

Maude Marquis-Bissonnette, conseillère et présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement