Le transport, un enjeu de taille dans la campagne électorale municipale

Gatineau ISTOCK SKYF

La question du transport s'est invitée hier dans la campagne électorale municipale à Gatineau.

La candidate indépendante à la mairie, France Bélisle, a dévoilé ses engagements en la matière, insistant sur l'arrimage des différents modes de transport, notamment le tramway de l'ouest de Gatineau et le projet de sixième lien dans l'est de la ville.

« J’insiste pour obtenir des clarifications sur l’arrimage des modes des transports à l’intérieur de la Ville de Gatineau mais également, avec les modes de transport à Ottawa. La nécessité d’inclure le 6e lien dans la réflexion du développement du transport collectif est aussi essentielle pour avoir une vision grande ville. »

- France Bélisle, candidate indépendante à la mairie de Gatineau

Elle propose également de mettre en oeuvre rapidement des solutions à court et moyen terme pour améliorer le transport dans le secteur ouest.

Engagements de France Bélisle en matière de transport

● Élaborer, avec les partenaires, une vision d’ENSEMBLE du transport collectif pour répondre aux besoins de mobilité à long terme : multi mode, multi territorial, multi-secteurs;
● Mettre en oeuvre au plus vite sur des solutions de transport à court et moyen terme pour désengorger l’Ouest;
● Exiger des données clés à la prise de décision pour le projet de tramway comme la durée réelle du trajet, le coût d’expropriation, le coût pour les Gatinois une fois le service lancé, etc.;
● Promouvoir une meilleure intégration de transport collectif avec la Ville d’Ottawa en en collaboration avec la CCN et les divers paliers gouvernementaux;
● Analyser les options de transport en commun de proximité en réponse au télétravail;
● Être cohérent entre le discours incitant au transport collectif et la capacité à offrir un service de qualité : rapide et fiable;
● Développer le transport collectif dans une perspective d’achat local et de retombées économiques;
● Offrir un transport en commun ancré dans la vie quotidienne, ne se limitant pas aux heures de pointe;
● Travailler en équipe pour favoriser la construction d’un 6e pont dans l’Est, tel qu’annoncé par le gouvernement fédéral, et arrimer les infrastructures de la Ville de Gatineau adéquatement en priorisant le transport multimodal (rails, transport de marchandises, transport commercial et transport actif);
● Pont Alexandra : bien que le pont soit de propriété fédérale, favoriser l’approche de conservation avancée par La Coalition pour le pont Alexandra, entre autres, pour sa valeur patrimoniale, les éléments environnementaux et de transport collectif et actif.

Source: Campagne France Bélisle

Priorité à la sécurité pour Action Gatineau

Du côté d'Action Gatineau, le parti s'est engagé hier à injecter 1,3 millions de dollars supplémentaires chaque année pour des mesures de modération de la circulation dans les quartiers résidentiels.

C'est près du double de ce qui est investit actuellement.

« Depuis mon élection, je milite pour des rues plus sécuritaires au conseil municipal, et on a fait des pas dans la bonne direction! Ça prend du courage pour changer la manière dont les choses sont faites à la ville, mais je l’ai fait, entre autres avec la politique sur les rues conviviales et le dossier du boulevard Pink. Une ville se bâtit une rue à la fois, un boulevard à la fois. Quand les citoyens nous demandent des changements, il faut les écouter. Et c’est ce que nous faisons. On s’engage à bonifier de 1 300 000$ les budgets de modération de la vitesse. »

- Maude Marquis-Bissonnette, cheffe d'Action Gatineau et candidate à la mairie de Gatineau