Les entreprises de livraison de nourriture dans la mire de l'Ontario

Uber Eats (Uber Eats)

En Ontario, le gouvernement Ford a déposé un projet de loi hier pour forcer la main des compagnies de livraison, comme Uber Eats et Skip the dishes.

Le projet de loi vise à plafonner les frais facturés aux restaurateurs participants afin de les aider à survivre à la pandémie.

La mesure toucherait seulement les restaurateurs qui ne peuvent offrir de repas à l'intérieur, ce qui concernerait pour le moment les régions de Peel et de Toronto.

« Les petits restaurants indépendants de l'Ontario ont assumé une part énorme du fardeau économique de la COVID-19. Mais malgré tout, ils ont continué à servir nos communautés, nos familles et nous ont remonté le moral. Avec cette loi, notre gouvernement aide les entreprises locales à rester en activité et fournit une solution qui aidera nos restaurants locaux lorsque chaque petit geste compte. »

Prabmeet Sarkaria, ministre associé délégué aux Petites Entreprises et à la Réduction des formalités administratives

Actuellement, les frais imposés aux restaurants par les entreprises de livraison de nourriture peuvent atteindre jusqu'à 30% en Ontario.

Les restaurants devraient s'attendre à un plafond de 15% pour les frais de livraison, similaire à ce qui a été mis en place à New York, avec un plafond global de 20% incluant tous les frais.