Masque obligatoire partout en Ontario et fin des bulles sociales

COVID-19-22

La propagation rapide de la COVID-19 en Ontario pousse le gouvernement Ford à resserrer les règles notamment dans les trois zones plus durement touchées par le virus.

À Ottawa, Peel et Toronto, la capacité d'accueil des restaurants et des bars sera limitée à 100 personnes et à une limite de 6 clients par table.

À partir de dimanche, partout en province, le dépistage se fera seulement sur rendez-vous.

Le port du masque est désormais obligatoire dans tous les lieux publics intérieurs de la province.

Les bulles sociales de 10 personnes sont maintenant terminées. Le gouvernement demande à tous les Ontariens de limiter leurs contacts aux membres de leur propre ménage et de maintenir un écart sanitaire de deux mètres avec tous les autres.

« Avec la récente croissance alarmante du nombre de cas de COVID-19 en Ontario, notre gouvernement adopte des mesures supplémentaires pour aider à freiner la propagation du virus et éviter de futures fermetures. Ce sont des décisions difficiles à prendre, mais elles sont nécessaires pour assurer la sécurité de la population, en particulier celle de nos aînés et de nos citoyens vulnérables. Tout le monde doit suivre les directives de santé publique si nous voulons arrêter la propagation du virus et endiguer cette deuxième vague pandémique. »

Christine Elliott, ministre de la Santé

JOURNÉE RECORD À OTTAWA ET EN ONTARIO

142 cas ont été confirmés dans la capitale. C'est du jamais vu depuis le début de la pandémie.

Santé publique Ottawa estime que le cap des 200 cas par jour pourrait être atteint bien avant la mi-octobre et demande aux Ottaviens d'annuler leurs plans pour le week-end et de limiter leurs interactions sociales.

À l'échelle provinciale, le bilan quotidien a atteint aujourd'hui 732 nouveaux cas.

PAS DE SYSTÈME DE COULEURS EN ONTARIO

L'Ontario n'envisage pas de mettre en place un système de couleurs comme au Québec pour faire face à la 2e vague de COVID-19.

François Legault aurait confié à Doug Ford que ça semait la confusion dans la population.

En Ontario, le gouvernement a décidé d'agir en fonction des zones chaudes présentement, soit Ottawa, Peel et Toronto.