Pas de libération conditionnelle avant 2027 pour le meurtrier de Diane Lahaie


Patrick Dussault a de nouveau été reconnu coupable de meurtre à la suite d'un deuxième procès. (Archives - Facebook)

L'homme qui a tué la Gatinoise Diane Lahaie n'aura pas droit à une libération conditionnelle avant 2027.

Patrick Dussault a reçu cette sentence jeudi après avoir de nouveau été reconnu coupable de meurtre en novembre dernier à la suite d'un deuxième procès.

À lire également : Nouveau procès pour un homme de Gatineau soupçonné d'avoir tué une femme

Il écope ainsi d'une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 14 ans.

Toutefois, étant derrière les barreaux depuis son incarcération en 2013, il pourrait faire une demande de libération conditionnelle en 2027.

Rappelons que l'homme de 48 ans a poignardé et frappé la victime à de nombreuses reprises à sa résidence de la rue de Gaspé en juillet 2013. Il était retourné sur les lieux deux jours plus tard pour y mettre le feu.

Une dispute quant au paiement de travaux de rénovation fait par l'homme au domicile de la dame alors âgée de 64 ans serait à l'origine du meurtre.