Poussière rouge : des millions en jeu dans une seconde poursuite

Palais de justice de Québec

Des citoyens de Québec tentent d'obtenir des millions de dollars du Port de Québec dans le cadre d'un deuxième recours collectif qui commence aujourd'hui.

Radio-Canada nous apprend que le procès sur la question des contaminants, comme le nickel, détectés dans l'air de Limoilou, Vanier et Saint-Roch va s'étirer jusqu'à Noël.

Les instigateurs Véronique Lalande et Louis Duchesne exigent 1 000 dollars pour chaque habitant par année depuis 2010 et 500 dollars supplémentaire en dommages punitifs.

Une soixantaine de témoins sont attendus à la barre pendant les 44 jours d'audiences en Cour supérieure.

Le Port de Québec estime que la somme est hautement exagérée. L'administration doit se défendre en compagnie de l'entreprise Arrimage Québec.

Le port a été condamné récemment à verser près de 1,7 million dans un premier recours collectif pour un épisode de poussière d'oxyde de fer qui remonte à 2012.

Au final, les résidents affectés peuvent toucher entre 100 et 200 dollars de dédommagement.