Temps plein obligatoire pour des infirmières de l'Outaouais

Infirmiere

Les infirmières, infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires des hôpitaux de Hull et de Gatineau se voient désormais imposer un horaire à temps plein alors que la pénurie de personnel s'exacerbe en raison de la pandémie.

La mesure est possible grâce à un arrêté ministériel adopté par le gouvernement Legault, mais elle est loin de faire l'affaire de tout le monde.

Le Syndicat des professionnels en soins de l'Outaouais craint une vague de démissions.

« On est très conscient que pour le personnel c'est difficile et je veux vous assurer qu'on n'est pas insensible à la situation. On a recours à ça parce qu'on se dit que c'est la meilleure façon de répondre aux besoins. »

Robert Giard, directeur par intérim des ressources humaines du CISSSO

PROLONGATION DU DÉLESTAGE DE CERTAINES ACTIVITÉS

Le délestage de certaines activités dans les hôpitaux de Hull et de Gatineau est prolongé jusqu'à lundi prochain, au moins.

Le CISSS de l'Outaouais indique que le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 est encore trop élevé.

Le délestage touche notamment les opérations non urgentes des blocs opératoires.

BILAN DES CAS EN OUTAOUAIS ET À OTTAWA

Pour au moins une 2e journée consécutive, le bilan quotidien des nouveaux cas de COVID-19 en Outaouais dépasse de peu celui d'Ottawa.

49 personnes ont reçu un diagnostic positif au cours des 24 dernières heures dans la région alors qu'on en dénombre 48 dans la capitale.

CISSS de l'Outaouais

Rappelons que les bars, les gyms et les restaurants ont obtenu le feu vert pour rouvrir leurs portes dès samedi à Ottawa.

En Outaouais, en raison de cet assouplissement des règles de l'autre côté de la rivière, la santé publique a pris la décision de réévaluer la situation régionale.

Des recommandations devraient être faites dans les prochains jours.

En collaboration avec Maxime Brindle, journaliste Bell Média