Un groupe de réflexion sur les plus récentes controverses de l'Ud'O

Université d'Ottawa (Facebook)

Le recteur de l'Université d'Ottawa est sorti de son mutisme hier pour annoncer la création d'un groupe de réflexion qui aura comme mandat de tirer des leçons des plus récentes controverses qui ont touché l'établissement.

L'automne dernier, une professeure de l'université a été suspendue après avoir utilisé le mot en «n» dans un de ses cours.

Plus récemment, un autre prof a soulevé une polémique après avoir accusé le Québec de racisme à de nombreuses reprises sur son compte Twitter personnel.

C'est l'ex-juge à la Cour suprême, Michel Bastarache, qui présidera le groupe de réflexion.

Un rapport est attendu d'ici la fin de l'été.