Un projet pilote pour récupérer la styromousse à Gatineau

styro

La Ville de Gatineau lance un projet pilote d'un an sur la récupération de la styromousse.

À compter d'aujourd'hui, c'est possible de l'apporter aux deux écocentres de Gatineau.

Les trois trypes de styromousse acceptés aux écocentres sont : les panneaux isolants (pour les bâtiments), les emballages de protection (pour les appareils électroniques et ménagers, etc.) et les contenants alimentaires (les barquettes pour la viande et les légumes, les verres à café, etc.)

La styromousse ne doit pas être déposée dans le bac bleu. Elle doit être lavée avant d'être apportée aux écocentres.

Faits en bref : 

  • La styromousse est une mal-aimée dans les centres de tri de matières recyclables comme Tricentris. 
  • Elle se défait en microbilles qui se collent aux autres matières et constitue un contaminant important, surtout en cette période où les enjeux de qualité sont si grands.

La styromousse récupérée servira, entre autres, à la fabrication de mobilier urbain en béton allégé et d'isolant par injection pour les sous-sols et les murs.

Selon la dernière caractérisation des ordures ménagères à Gatineau, il est estimé que la population gatinoise produit environ 406 tonnes de styromousse annuellement.

« Actuellement, à Gatineau, la styromousse n'est pas une matière recyclable. Il s'agit toutefois de l'un des contaminants les plus présents dans les bacs bleus. Permettre aux gens de se départir de la styromousse aux écocentres réduira la contamination causée par cette matière au centre de tri Tricentris. De plus, récupérer la styromousse permettra aux citoyennes et aux citoyens de réduire la quantité de déchets dans leur bac gris de 120 litres. »

Maude Marquis-Bissonnette, conseillère et présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement