Vaccin: passe-droit pour la femme du directeur d'une résidence pour aînés

COVID VACCINE

Le directeur d'une résidence pour aînés d'Ottawa a été suspendu à la suite d'allégations à l'effet qu'il aurait privé une employée de son vaccin contre la COVID-19 pour permettre à sa femme de le recevoir à sa place.

Selon le Ottawa Citizen, une enquête a été ouverte par l'entreprise qui opère le Stirling Park Retirement Community.

Une plainte a été logée au syndicat, affirmant que l'employée en question était en larmes en apprenant le week-end dernier qu'elle ne recevrait pas son vaccin.

La femme du directeur n'aurait d'ailleurs même pas dû se trouver à l'intérieur de l'établissement en vertu des règles de la santé publique.

Des plaintes formelles ont été déposées à Santé publique Ottawa et au ministère de la Santé.

Un grief a aussi été déposé contre l'entreprise.