Violence conjugale: les maisons d'hébergement débordent en Outaouais

Violence conjugale ISTOCK lolostock

Les organismes de la région oeuvrant auprès des victimes de violence conjugale demandent plus de ressources.

Une douzaine d'intervenantes ont manifesté hier devant les bureaux du député régional Mathieu Lacombe.

Selon elles, la région manque cruellement de places en maison d'hébergement pour répondre à la demande.

Chaque semaine, d'ailleurs, une quarantaine de femmes se font refuser l'accès à de telles ressources, faute de place.

Selon LeDroit, il faudrait au moins une ou deux nouvelles maisons d'hébergement pour suffire aux besoins de la région.